Les fleurs de CBD sont de la matière organique issue des plants de chanvre ou de cannabis. Les niveaux de concentration des cannabinoïdes tels que le THC et le CBD vont notamment dépendre de leur mode de conservation. Afin de tirer avantage au mieux des bienfaits de vos fleurs de CBD, il convient donc de comprendre l’intérêt de la conservation et de suivre les recommandations prévues à cet effet.

La nécessité de conserver le CBD dans de bonnes conditions

En 2019, des chercheurs italiens découvrent que l’environnement influence la qualité du cannabis. Cela permet notamment de comprendre quels sont les différents facteurs à prendre en considération lorsqu’il s’agit de conservation.

Les expériences scientifiques

Les chercheurs comparent différents modes de conservation. Les taux de concentration en THC, CBN (cannabinol) et CBD (cannabidiol) sont ensuite régulièrement mesurés pour chacun des environnements

Un environnement lumineux dont la température est normale

Les chercheurs ont constaté que le cannabis conservé dans un endroit lumineux à une certaine température ambiante engendre la perte de la totalité des cannabinoïdes, et notamment du THC et du CBD.

Un environnement obscur avec une température normale

Ils découvrent cependant que la lumière permet de ralentir ce processus ; la température ambiante choisie ayant pour conséquence de faire diminuer le taux de concentration des cannabinoïdes jusqu’à le réduire à néant.

C’est donc la température qui est principalement responsable de la dégradation des matières actives ; la lumière est un facteur “aggravant” dans la mesure où elle accentue ce processus.

Un environnement obscur et frais

Dès lors que les échantillons sont stockés dans un endroit frais et obscur, les matières actives sont préservées.

Un environnement obscur et gelé

En revanche, lorsqu’elles sont gelées, les trichomes des fleurs de CBD se modifient sous forme de glace et détruisent l’ensemble des cannabinoïdes et terpènes présents.

Il existe donc deux facteurs de dégradation que sont la température et la lumière. L’humidité et le taux d’oxygène sont également des facteurs de conservation à prendre en considération.

Les différents facteurs de dégradation ou de conservation

Il est donc nécessaire de préserver les fleurs de CBD des différents facteurs qui engendrent leur dégradation.

La lumière et son impact négatif

Les trichomes sont de fines excroissances ou appendices chez les plantes (sur les racines, tiges et/ou feuilles) et chez certains eucaryotes unicellulaires ; certaines d’entre elles sont responsables de la production de cannabinoïdes.

Ces dernières peuvent être détériorées sous l’effet de la lumière et conduire à la réduction du taux de concentration des différents cannabinoïdes.

La température doit être comprise entre 10°C et 24°C

La température est indéniablement le facteur de conservation essentiel ; des températures comprises entre 25 et 30 °C favoriseraient par exemple l’assèchement des fleurs et provoquerait de facto l’altération de la concentration en cannabinoïdes et terpènes.

De plus, le goût serait notamment modifié.

Il est donc nécessaire de conserver les fleurs de CBD au frais, et de veiller à les stocker à une température comprise entre 10 et 24°C.

Le taux d’humidité est à surveiller

Il est nécessaire de veiller au maintien du taux d’humidité du lieu de conservation choisi ; le niveau d’humidité doit être idéalement compris entre 55 et 65% :

  • En-deçà de 55% d’humidité, les fleurs peuvent s’assécher rapidement ;
  • Au-dessus de 65% d’humidité, il existe un risque de moisissure.

Le taux d’humidité d’une pièce se mesure à l’aide d’un hygromètre, disponible dans le commerce.

Le niveau d’oxygène

Dès lors que le taux d’oxygène de l‘air est trop important, le processus naturel de décomposition de la fleur est accéléré. Cela entraîne une diminution de la concentration en CBD.

Les modes de conservation des fleurs de CBD : ce qu’il faut retenir

Il est nécessaire de conserver les fleurs de CBD dans un endroit frais et obscur, de prendre en considération le niveau d’humidité et le taux d’oxygène dans l’air, et de privilégier l’usage d’un récipient adapté.

Un endroit frais et obscur

Les fleurs de CBD doivent être conservées dans des endroits frais, entre 10 et 24 °C.

A noter toutefois qu’il est vivement déconseillé de stocker les fleurs de CBD dans son réfrigérateur, en raison du taux d’humidité (élevé), qui est l’un des facteurs de conservation à prendre en considération.

Aussi, les fleurs doivent être protégées de la lumière, donc il est nécessaire de favoriser des lieux de conservation sombres.

Cela permettra de garder un niveau de concentration stable en cannabinoïdes.

Le taux d’humidité et d’oxygène dans l’air

Il est aussi nécessaire de veiller au taux d’humidité (hygromètre), et de prendre en considération le niveau d’oxygène de l’air de votre lieu d’habitation.

L’importance de l’emballage

Aussi, l’emballage doit être étanche et refermé après usage. L’idéal est d’utiliser un récipient en verre et de ne le remplir qu’aux ¾ afin de minimiser son taux d’oxygène.

Conclusion

Dès lors que les fleurs de CBD sont conservées dans les condition précitées, elles peuvent être stockées et consommées pendant une durée de deux ans.