Il s’agit là d’une question vaste parce que le CBD aurait de nombreuses propriétés ; qu’il s’agisse de soulager le sentiment d’anxiété, d’atténuer les symptômes de la sclérose en plaque ou de soigner les problèmes de peau tels que l’acné, la molécule fait l’objet de recherches de plus en plus poussées.

Alors, de quels bienfaits parle-t-on ?

Le CBD peut-il être prescrit médicalement ?

Les autorités françaises sont formelles ; le CBD n’est pas un médicament et il est interdit de lui prêter des allégations thérapeutiques. Cependant, il existe des cas particuliers pour lesquels des produits (médicaments) à base de CBD (notamment) peuvent être prescrits.

L’épilepsie et le CBD

L’épilepsie est une « pathologie neurologique courante qui affecte 50 millions de personnes dans le monde et environ 500.000 en France ». Des produits à base de CBD permettent de diminuer la fréquence des crises, de l’ordre de 50% chez les patients traités pour l’épilepsie réfractaire.

L’ « Epidyolex (cannabidiol) » est un médicament qui a fait l’objet d’un avis d’efficience rendu par la Commission d’évaluation économique et de santé publique en avril 2020.

Ce traitement peut être prescrit dans le cadre des crises d’épilepsie associées au syndrome de Lennox-Gastaut ou au syndrome de Dravet chez les patients de 2 ans et plus.

L’action du CBD sur la sclérose en plaque

Le CBD permet d’atténuer les symptômes des patients atteints de sclérose en plaque (100.000 personnes en France) car la molécule agit « sur l’inflammation des fibres nerveuses et réduit les douleurs chroniques ».

Selon la revue Neurobiology of disease (2013), la molécule a notamment des propriétés antispasmodiques grâce à son action sur la spasticité.

C’est la raison pour laquelle le médicament appelé Sativex (comprenant du CBD et du THC) est autorisé en France depuis 2014.

Les autres maladies potentiellement concernées

Schizophrénie, bipolarité, diabète, dystonie, syndrome de l’X fragile, maladie du greffon contre l’hôte, maladie d’Huntington, troubles temporo-mandibulaires ou encore neuropathie périphérique… qu’il s’agisse de maladies mentales ou de pathologies plus ou moins rares, les recherches montrent que les propriétés du CBD sont prometteuses pour ces patients en souffrance.

Les autres bienfaits du CBD

Le CBD aurait d’autres propriétés qui restent à démontrer, mais que les consommateurs et utilisateurs concernés revendiquent allègrement.

Stress, anxiété et dépression

L’anxiété est un état le plus souvent ancré dans nos personnalités en raison de notre héritage familial ou causé par notre environnement, avec lequel nous sommes familiers à des degrés plus ou moins importants.

Le CBD est intéressant en ce qu’il permet de soulager le stress et l’anxiété grâce à ses propriétés relaxantes. Il agirait indirectement sur le cerveau – par l’intermédiaire du système endocannabinoïde – en permettant d’équilibrer notre niveau de sérotonine, l’hormone du plaisir.

Grâce à cette action sur le cerveau, la molécule pourrait même permettre de soulager les symptômes liés à la dépression et ceux des personnes atteintes de phobie sociale.

L’insomnie et le CBD

Environ 15% à 20% des Français souffriraient d’insomnie, et nous sommes tous sujets au cours de notre vie à des troubles du sommeil.

Le CBD permettrait de s’endormir plus rapidement que d’accoutumée, et c’est la raison pour laquelle l’une des précautions d’utilisation consiste à ne pas en consommer avant de prendre le volant !

Le CBD pour soigner les addictions

Selon le rapport de l’OMS publié en 2017, « le cannabidiol n’entraîne aucun effet psychotrope et ne fait peser aucun risque de dépendance ou de surconsommation ».

Au contraire, l’organisation encourage les recherches concernant les bienfaits de la molécule, notamment en ce qu’elle pourrait permettre de lutter contre les addictions telles que le tabac ou encore le cannabis, la cocaïne et l’héroïne.

Pour ce qui concerne le tabac, une étude serait parvenue à montrer que des fumeurs réguliers sont capables de diminuer leur consommation de 40% grâce au cannabidiol.

Le CBD et la perte de poids

A la différence du THC qui encourage la prise de poids, le CBD permettrait de diminuer la sensation de faim par son action sur le système endocannabinoïde. Il serait donc une excellente alternative aux régimes dans la mesure où il permet d’amenuiser l’appétit !

Le CBD pour les sportifs

Il se pourrait que les bienfaits du CBD soient analogues aux antalgiques et anti-inflammatoires, et c’est en cela que la molécule pourrait permettre de soulager les douleurs, chroniques notamment.

Dans ce cadre, le CBD serait idéal pour encourager la récupération des sportifs, et prévenir d’éventuelles blessures et/ou courbatures.

Les migraines et le CBD

Le CBD pourrait s’avérer idéal pour les personnes souffrant de migraines car il agirait « comme un décontractant musculaire ». Selon certaines études scientifiques, l’action de la molécule « sur le système nerveux » pourrait permettre de « bloquer les récepteurs liés à la douleur ».

Le CBD pour améliorer la santé et la qualité de la peau

En luttant contre l’excès de sébum, le CBD pourrait améliorer la qualité de la peau et donc prévenir l’apparition de l’acné, à l’origine des rougeurs et des boutons.

Le CBD et la libido

En cas de troubles sexuels, il se pourrait que le CBD devienne votre meilleur allier dans votre intimité et jusque sous la couette, puisque la molécule permettrait d’augmenter la libido, à l’instar du vin ou du gingembre.

Bien que ses effets aphrodisiaques restent à démontrer, on peut considérer que le jeu en vaut la chandelle !

Les animaux et le CBD

Le CBD n’aurait pas uniquement des bienfaits chez les êtres humains, puisque nos animaux de compagnies pourraient eux-aussi se montrer ravis d’en consommer.

Il existe des produits à base de CBD – le plus souvent sous forme de gélules – que vous pouvez vous procurer pour votre chien et/ou chat.

Cela permet notamment de réduire leur niveau d’anxiété lors d’un changement de vie, par exemple antérieurement à un déménagement.

Conclusion

Bien souvent les produits à base de CBD ont une fonction : retrouver le sommeil, diminuer le sentiment d’anxiété, participer à la récupération musculaire… et la molécule est combinée à d’autres composants tels que des terpènes, des flavonoïdes, des hormones ou encore des cannabinoïdes.

Par exemple, les insomniaques pourront se procurer des produits à base de CBD, comprenant également de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Qu’il s’agisse d’un placebo (ou non), les consommateurs sont les premiers expérimentateurs et ont pu constater – pour la majorité d’entre eux – des amélioration de leur état de santé, autant sur le plan psychique que corporel.

Attention toutefois, car les études concernant les bienfaits du CBD n’en sont qu’à leurs prémices et méritent d’être approfondies.

Le CBD n’est pas toxique (lorsqu’il n’est pas inhalé) et ne « présente pas de potentiel d’addiction » selon l’OMS ; rien ne vous empêche donc de constater les effets par vous-même afin de savoir si l’effet est pertinent en fonction des bienfaits que vous recherchez.