Le CBD est un cannabinoïde de plus en plus sollicité en France grâce à ses nombreux bienfaits. Les vendeurs doivent répondre à une demande croissante de produits à base de cannabidiol. Il existe différentes méthodes d’extraction efficaces et dont il faut prendre connaissance avant de passer commande. Si les premières sont artisanales et peuvent être réalisées à la maison, les secondes présentent des caractéristiques innovantes et sont l’apanage des professionnels.

Les méthodes artisanales

Avant de commencer toute procédure d’extraction artisanale, qu’elle soit à base de solvants ou d’huile d’olive, il est important de procéder à la décarboxylation de la matière première, c’est-à-dire d’ « activer » ses substances. Pour ce faire, celle-ci doit être chauffée environ une heure à 120°C ou 30 mn à 140°C.

L’extraction par solvants liquides

Il est possible d’extraire le CBD grâce à des solvants chimiques tels que l’alcool isopropylique, l’éthanol, le propane, et le butane.

Cette méthode conduit à suivre plusieurs étapes successives :

  • Plonger la plante dans le liquide composé des solvants cités plus haut ;
  • Attendre que la réaction chimique ne sépare le cannabidiol du reste de la plante ;
  • Chauffer le liquide, qui va s’évaporer et isoler le CBD ainsi que d’autres substances telles que les terpènes.

Il semblerait que cette méthode soit aujourd’hui possible avec une machine Nespresso (Essenza Manual XN2003). Un échantillonnage de cannabis peut être broyé puis inséré dans une capsule à café vide tandis que le réservoir est rempli non pas d’eau mais d’isopropanol ; cette méthode est utile à des fins d’analyse uniquement. L’utilisation de l’alcool isopropylique à 95% permettrait quant à elle d’extraire le CBD à des fins de consommation.

Toutefois, il s’agit d’une méthode dangereuse exposant le consommateur aux solvants, dont les traces ne peuvent pas être complètement supprimées. De plus, les potentiels bienfaits sont amoindris mais surtout, l’extrait obtenu est potentiellement nocif pour la santé.

extraction cbd

L’extraction à l’huile végétale

L’extraction à l’huile végétale est une méthode simple et rapide qui peut être réalisée chez soi et ne présente pas de danger pour la santé puisqu’il s’agit, comme vous allez le voir, d’un procédé complètement naturel dont le résultat est exempt de résidus toxiques.

Parmi les huiles utilisées, vous pouvez choisir de l’huile d’olive, de l’huile de sésame ou encore de l’huile de coco. L’huile est ensuite chauffée à 100°C pendant une à deux heures ; elle agit tel un solvant et permet de séparer le CBD du reste de la plante

Le problème de cette méthode reste la teneur obtenue en CBD, jugée faible, dans la mesure où les cannabinoïdes s’altèrent en cours de processus. De plus, elle est chronophage et le mode de conservation est particulier, dans la mesure où le cannabidiol doit être gardé à l’abri « dans des petits récipients en verre par exemple ».

La méthode d’extraction par solvant est donc efficace en termes de concentration en CBD mais peut être dangereuse pour la santé, tandis que la méthode d’extraction à base d’huile d’olive est sans danger mais présente un faible de taux de concentration en CBD. Heureusement, il existe d’autres méthodes, modernes et plus sures, utilisées par les professionnels du secteur.

Les méthodes d’extraction innovantes

Parmi les méthodes utilisées par les professionnels, on retrouve celle de l’extraction à base de C02, majoritairement utilisée par les vendeurs de produits à base de CBD, mais également et depuis peu, l’extraction par ultrason.

La méthode d’extraction par C02

extraction cbd co2La méthode d’extraction faisant intervenir du dioxyde de carbone (C02) est à privilégier car elle existe depuis un certain temps, mais également parce qu’elle est la plus sure aussi bien pour la santé du consommateur qu’en termes de sécurité du procédé.

C’est une technologie de pointe utilisée par les professionnels uniquement, en raison de son coût élevé et du savoir-faire particulier. Elle permet d’isoler les cannabinoïdes grâce à une température très élevée ou très basse par « fluide supercritique ».

Ce procédé de pointe permet non seulement d’obtenir une huile pure, sans utilisation d’additifsnide contaminants, mais également de faire appel à une méthode sure et efficace. Il s’agirait de l’un des moyens les plus avancés pour extraire un CBD de qualité du chanvre.

Il est recommandé d’être vigilent quant au mode d’extraction de votre vendeur de CBD et de privilégier une telle méthode. Celle par ultrason est également une bonne alternative, bien que nouvelle sur le marché, et donc jusqu’à présent peu utilisée par les fournisseurs.

La méthode des ultrasons

extraction cbd ultrasonLa méthode des ultrasons porte le nom d’ « ultrasonication » et permet d’extraire un concentré de cannabis. Selon l’une des entreprises à l’origine de sa commercialisation, il s’agirait d’ « une technique d’extraction très puissante » et plus efficace que d’autres méthodes comme l’extraction supercritique à base de CO2.

Cette méthode d’extraction « assistée par ultrasons est basée sur des cycles répétés de haute et de basse pression » à raison de 20.000 fois par seconde. Grâce à la puissance des ultrasons, « l’extraction du cannabis devient plus équilibrée parmi les molécules extraites avec un fort accent sur les terpènes ».

L’extraction est possible grâce à une variété de solvants tels que l’éthanol, le cyclohexane, l’isopropanol, l’huile d’olive, l’huile de noix de coco, idéals pour obtenir des concentrés pour une ingestion orale.

Concernant la méthodologie, il est d’abord nécessaire de s’approprier d’un mélangeur refroidi à l’azote, puis de « broyer soigneusement le matériau juste avant la sonication et placer le contenu dans un réacteur ». Après avoir refroidi le réacteur à 0°C, il convient d’ajouter la base liquide à raison de 3 bases liquides pour 1 base végétale. Il est ensuite nécessaire de démarrer le « processus d’agitation » puis d’ « immerger la sonde à mi-chemin dans le matériau et la soniquer pendant 5 minutes à une amplitude de 50% ». La température doit être comprise entre 10° et 25°C. Il faut ensuite filtrer la solution à l’aide d’un filtre de Büchner.

Les professionnels peuvent s’appuyer sur la « technologie liposomale » (mise en gélules) associée à la sonication, comprenant « des substances, comme le CBD qui sont naturellement hydroponiques » (réceptifs aux techniques de culture hors-sol), et « les transformant en substances solubles dans l’eau » améliorant ainsi la biodisponibilité des cannabinoïdes, c’est-à-dire la propension d’absorption par le corps.

Cette méthode est simple, fiable, économique et permet de raccourcir le temps d’extraction (dont la durée optimale est estimée à 15 minutes) pour obtenir un produit de qualité.