En France, le CBD est licite. Cependant, les différents pays européens ne s’accordent pas concernant sa législation : le « droit du CBD » n’est donc pas harmonisé à l’échelle européenne, et cela est encore moins le cas à l’échelle internationale.

Vols nationaux, européens et internationaux

prendre avion avec du CBDPrendre du CBD dans vos bagages n’a pas la même conséquence en fonction de votre voyage, qu’il s’agisse d’un vol local, d’un vol européen ou d’un vol international. Les précautions à prendre, ainsi que les risques encourus, sont donc différents.

Les vols nationaux

Pour ce qui concerne les vols nationaux, le transport des produits à base de CBD ne devrait pas poser de problème.

Attention toutefois, à être vigilant quant à la provenance de vos produits à base de cannabidiol, car certains revendeurs à destination du marché français ne respectent pas la réglementation locale.

Basés dans un pays de l’Union européenne (ex. Luxembourg), certains vendeurs sont soucieux du respect de la législation du lieu d’implantation de leur société, mais pas de celle du marché de destination, estimant (parfois à juste titre) que le droit de l’Union européenne prime concernant la libre circulation des marchandises des produits à base de CBD.

Par exemple, les taux en THC peuvent être considérés comme non-conforme aux normes françaises et vos produits faire l’objet de contrôles aléatoires plus poussés.

Les vols au sein de l’Union européenne

Si vous choisissez d’emporter dans vos bagages vos produits à base de CBD à destination d’un pays européen, il est nécessaire de respecter quelques conditions, puis d’appréhender les risques.

Les conditions de voyage

voyager avec du CBDAfin de voyager au sein de l’Union européenne avec des produits à base de CBD, il est nécessaire d’être en possession d’un reçu fiscal et d’un certificat attestant de la provenance du chanvre. L’emballage, les étiquettes et le reçu sont autant de preuves qui vous seront également utiles lors d’un contrôle éventuel.

Aussi, et dans l’idéal, renseignez-vous sur la législation concernant le CBD dans le pays de destination : celle-ci doit être au moins aussi contraignante que la législation de votre pays d’origine.

Par exemple, dans le cas d’un vol de Paris à destination de Genève, vous êtes assuré que la législation suisse est moins restrictive que la réglementation française concernant le CBD : votre vol devrait donc se dérouler sans encombre.

Enfin, « vous devez vous assurer que sa contenance ne dépasse pas le seuil autorisé, au même titre que tous les autres liquides que vous transportez » : cela dépend de la politique de la compagnie aérienne à laquelle vous faites appel, dont les conditions générales explicitent de telles particularités.

Puis-je voyager avec du CBD au sein de l’Union européenne ?

L’un des principes fondateurs du droit de l’Union européenne concerne la libre circulation des marchandises sur le territoire européen, et cela concerne notamment les produits à base de CBD, comme c’est le cas du e-liquide des cigarettes électroniques depuis l’arrêt Kanavape rendu en novembre dernier.

Dans le cadre d’un voyage au sein de l’Union européenne, vous pouvez transiter avec un emballage scellé attestant de la légalité du produit dans le pays de provenance : celui-ci sera normalement considéré comme légal dans le pays de destination.

A la différence du cannabis (et donc des produits à base de THC), l’entrave à la libre circulation des produits à base de CBD au sein de l’Union européenne ne peut être justifiée pour des raisons de protection de la santé publique ; auquel cas de telles mesures doivent être scientifiquement justifiées et proportionnées.

Vous pourrez cependant être confronté à des contrôles, opérés par un personnel qui ne connaît ni le CBD, et encore moins sa législation voire pire, qui pourrait faire la confusion entre votre produit et du cannabis (surtout s’il s’agit de fleurs de CBD…). De plus, les chiens de contrôle ne font pas la différence entre du chanvre exempt de THC (ou avec un taux minime) et du cannabis récréatif interdit par la loi.

Notre conseil ? Procurez-vous du CBD dans le pays de destination, afin d’éviter les contre-temps, les malentendus, et les montées d’angoisse inutiles…

Les vols internationaux

voyager à l'étranger avec du CBDDans le cas de vols internationaux, vous n’êtes plus protégé par des normes européennes, supranationales par définition.

Vous pouvez être passible d’emprisonnement, qu’il s’agisse de THC ou de CBD ; certains pays appliquent même la peine de mort !

D’autres au contraire, proposent toutes sortes de produits à base de CBD et vous n’aurez que l’embarras du choix.

Là-aussi, ne tentez pas le diable et gardez vos produits au chaud, à votre domicile, en attendant votre retour.

Prendre du CBD avant son vol, une bonne option ?

Vous pouvez prendre quelques gouttes d’huile de CBD avant votre voyage, et ce juste avant le grand départ… !

Le CBD, antidouleur naturel

Le CBD est un antidouleur naturel, et pourrait vous être bénéfique lors de votre voyage en avion, surtout si vous n’avez pas la chance de voyager en première classe et devez vous astreindre à la classe éco, inconfortable par nature.

Dormir pendant votre voyage

Le CBD permet de favoriser l’endormissement : il est d’ailleurs conseillé pour les personnes insomniaques. Si tel n’est pas votre cas, il se pourrait cependant que vous éprouviez des difficultés à dormir dans l’avion, comme c’est le cas pour la plupart d’entre nous. Le fait de dormir, et qui plus est de mieux dormir, fera passer le temps plus vite !

Le CBD contre l’anxiété

Certaines personnes ont des peurs paniques de prendre l’avion : les produits à base de CBD peuvent vous permettre de réduire vos angoisses et/ou votre stress liés au voyage. Cela peut également s’avérer nécessaire en cas de changements de vie : les voyages en avion représentent souvent des expériences uniques, marquant un début et une fin qui peuvent susciter des peurs qu’il serait bienvenu d’apaiser.

Conclusion

Le CBD peut donc être consommé juste avant de passer la porte de votre domicile, en raison des bienfaits précités, et avant votre voyage en avion, mais évitez au maximum d’emporter vos produits à base de CBD dans vos bagages, qu’il s’agisse de vols nationaux, européens ou internationaux.

Le CBD est dans une zone législative grise et reste peu connu des autorités sanitaires et douanières, notamment à l’étranger.